Le guide du débutant sur le référencement naturel technique

Tout le monde peut avoir besoin de référencer son site web. Voici un petit guide de référencement technique qui vous apportera les meilleurs solutions.Ne vous inquiétez pas! Référencement naturel technique ne signifie pas que le référencement est compliqué, mais qu’on parle là du référencement naturel hors contenu textuel.

Pour faire simple, on peut diviser le référencement en trois parties :

Référencement naturel technique

Le référencement naturel technique, qui concerne donc les recherches des robots et leurs visions

On-page

Le référencement naturel on-page, qui concerne principalement le contenu et le visuel

Off-page

Le référencement naturel off-page qui comprend notamment votre e-réputation et les backlinks

Sachez avant toute chose que le référencement naturel est en constante évolution. Les techniques utilisées il y a 10 ans ne sont donc pas ou presque plus pratiquées aujourd’hui. Pour un petit guide efficace, nous allons diviser l’article en deux parties : la création du site puis la publication de contenu.

I. Création du site et structure

 1. STRUCTURE

Lors de la recherche, les robots ont une vision spider, c’est-à-dire qu’ils ne voient que le contenu textuel et le codage de la page. C’est pourquoi votre page doit être correctement structurée, sans cela ils ne pourront s’assurer quel est le thème abordé sur la page.

Pour une bonne structure, créez tout d’abord une sitemap, ou un plan de votre site. Non seulement cela facilitera la lecture du robot mais elle permettra clairement à vos visiteurs de savoir s’ils trouveront la réponse à leurs recherches. Ajoutez directement les liens de vos pages à la sitemap.

Ensuite, divisez autant que possible votre contenu. Puis pour chaque catégorie ou sous-catégorie de contenu, insérez des liens internes. Ainsi, le robot arrivera sur votre page d’accueil puis naviguera comme bon lui semble parmi les différentes catégories en lisant les derniers articles de celles-ci. Gardez à l’esprit que toute page/article doit être facilement et rapidement atteignable, comptez au maximum 3 clics. Au-delà, on estimera votre site comme un site mal optimisé. Cependant, il apparaît logique que si vous avez de plus en plus d’informations et d’articles sur votre site, le chemin vers un post précis peut être un peu plus long.

Pour un meilleur accès à la page recherchée par le visiteur, vous pouvez utiliser des options de filtres. Il obtiendra alors des résultat précis alors que votre site lui en proposait quelques dizaines deux minutes plus auparavant. De cette manière, Google pourra aussi proposer les résultats les plus pertinents aux internautes et cela vous permettra d’augmenter vos audiences.

Enfin, pour la structure de votre site, évitez les erreurs d’exploration. Ces erreurs vous empêcheront d’être bien placé dans le ranking Google puisque le robot n’a pas su déterminer le réel sujet de votre site. Pour corriger ces erreurs, vous pouvez utiliser la fonctionnalité Search Control dans Google.

2. CHARGEMENT DES PAGES 

Le temps de chargement de vos pages a beaucoup d’impact! Plus les pages s’affichent vite et correctement, mieux vous serez classé dans la page de recherches.

La rapidité d’un site est l’un des critères les plus importants pour Google. On parle du “Time To First Byte”, ou temps de chargement du premier octet. En plus d’être un avantage pour le ranking, un faible temps de chargement sera un avantage pour votre audience et votre taux de rebond. Si vos pages mettent plus de 3 secondes à charger, il y a environ 4 lecteurs sur 10 qui vont quitter votre site. Dans ces 3 secondes on prend en compte le chargement du contenu textuel mais aussi le chargement des photos et du design du site. En bref, plus un site est long à charger, moins vous aurez de visiteurs et donc le taux de conversion en acheteur fidèle sera très faible. Si le taux de rebond est trop élevé, le ranking va diminuer.

Il existe, comme vous le savez, de plus en plus d’outils d’analyses. Certains ont pour but d’analyser le temps de chargement, et plus précisément ce qui va demander plus de temps à charger sur la page. Zoompf par exemple va notamment analyser les pages inoptimisées.

Pour régler ce problème de temps, vous pouvez notamment compresser vos images, avec par exemple Optimizilla. Utilisez aussi le bon format d’image, certains ne présentent pas la même qualité une fois compressé. Il existe de nombreuses techniques pour optimiser le temps de chargement de votre page, c’est à vous de trouver les meilleures solutions selon ce qui prend le plus de temps dans votre site.

3. SOYEZ CLAIR POUR LES ROBOTS 

Les redirections sont essentielles pour permettre à vos lecteurs de vous retrouver automatiquement et garder vos pages à jour. Mais pour faciliter la lecture des robots, vous ne devez pas le faire n’importe comment.

De manière générale, vous pouvez ajouter à votre site des redirections temporaires ou permanentes. Vous allez le préciser au moteur de recherche grâce à des codes (respectivement 302 et 301). Ils pourront alors mieux rediriger vos lecteurs.

En cas d’erreur, prévoyez une page qui s’affichera avec la mention “404 error - not found). Non seulement le visiteur voit que vous voulez lui rendre la lecture agréable mais vous pourrez y ajouter un lien de redirection qui sera plus pratique pour le moteur de recherche. Cela vous évitera de perdre trop de visiteurs.

Pour vérifier chacune des pages de votre site vous pouvez utiliser Search Console avec la fonctionnalité Crawl Errors. L’application vous affichera toutes les pages listées parmi votre site qui n’existent pas.

Vous pouvez également utiliser l’extension Ahref, qui vous aidera également à retrouver ces liens morts. Vous verrez tous les liens de votre site qui vont présenter la page 404 error après avoir cliqué dessus. Vous pourrez, pour certains, remplacer l’URL par la nouvelle adresse pour réparer le lien.

II. Contenu du site

1. Utilisez les balises adaptées

Bien que les robots peuvent connaître rapidement le sujet de votre article avec le contenu textuel et leur vision spider, il sera encore plus simple pour eux si vous décrivez la publication au préalable grâce aux balises. Ainsi le moteur ira plus vite, et vous, vous pourrez facilement vous retrouver dans votre codage si vous souhaitez y modifier quelque chose.

Bien structurer un article avec des balises est relativement simple et efficace, mais est encore trop peu utilisé. Pourtant, sachez que le codage HTML de votre page en est la base surtout quand on sait qu’il améliorera probablement le ranking.

Tout d’abord vous pouvez ajouter une méta-description à votre page, il s’agit de la description que l’on verra depuis la page de recherche de Google. Elle doit attirer, donner envie aux internautes de cliquer sur votre URL.

Dans le codage en lui-même, divisez votre contenu en différentes sections. Utilisez entre autre les balises <div>, <span>... N’oubliez pas les <h1>, <h2>, <h3>... Ces balises titres et sous-titres sont bien trop souvent absentes d’un codage HTML alors qu’elles sont le fondement du HTML. Utilisez aussi les balises de listes : <ul>, <ol> et <li>.

A force de les utiliser, vous n’aurez même plus besoin de réfléchir, vous écrirez votre codage naturellement. Votre page sera beaucoup mieux organisée et Google s’y retrouvera bien plus facilement. En plus, en réutilisant vos balises pour votre CSS, vous gagnerez encore du temps grâce à une bonne organisation.

2. Chargement des pages

Le temps de chargement de vos pages a beaucoup d’impact! Plus les pages s’affichent vite et correctement, mieux vous serez classé dans la page de recherches.

La rapidité d’un site est l’un des critères les plus importants pour Google. On parle du “Time To First Byte”, ou temps de chargement du premier octet. En plus d’être un avantage pour le ranking, un faible temps de chargement sera un avantage pour votre audience et votre taux de rebond. Si vos pages mettent plus de 3 secondes à charger, il y a environ 4 lecteurs sur 10 qui vont quitter votre site. Dans ces 3 secondes on prend en compte le chargement du contenu textuel mais aussi le chargement des photos et du design du site. En bref, plus un site est long à charger, moins vous aurez de visiteurs et donc le taux de conversion en acheteur fidèle sera très faible. Si le taux de rebond est trop élevé, le ranking va diminuer.

Il existe, comme vous le savez, de plus en plus d’outils d’analyses. Certains ont pour but d’analyser le temps de chargement, et plus précisément ce qui va demander plus de temps à charger sur la page. Zoompf par exemple va notamment analyser les pages inoptimisées.

Pour régler ce problème de temps, vous pouvez notamment compresser vos images, avec par exemple Optimizilla. Utilisez aussi le bon format d’image, certains ne présentent pas la même qualité une fois compressé. Il existe de nombreuses techniques pour optimiser le temps de chargement de votre page, c’est à vous de trouver les meilleures solutions selon ce qui prend le plus de temps dans votre site.

3. Soyez clair pour les robots

Les redirections sont essentielles pour permettre à vos lecteurs de vous retrouver automatiquement et garder vos pages à jour. Mais pour faciliter la lecture des robots, vous ne devez pas le faire n’importe comment.

De manière générale, vous pouvez ajouter à votre site des redirections temporaires ou permanentes. Vous allez le préciser au moteur de recherche grâce à des codes (respectivement 302 et 301). Ils pourront alors mieux rediriger vos lecteurs.

En cas d’erreur, prévoyez une page qui s’affichera avec la mention “404 error - not found). Non seulement le visiteur voit que vous voulez lui rendre la lecture agréable mais vous pourrez y ajouter un lien de redirection qui sera plus pratique pour le moteur de recherche. Cela vous évitera de perdre trop de visiteurs.

Pour vérifier chacune des pages de votre site vous pouvez utiliser Search Console avec la fonctionnalité Crawl Errors. L’application vous affichera toutes les pages listées parmi votre site qui n’existent pas.

Vous pouvez également utiliser l’extension Ahref, qui vous aidera également à retrouver ces liens morts. Vous verrez tous les liens de votre site qui vont présenter la page 404 error après avoir cliqué dessus. Vous pourrez, pour certains, remplacer l’URL par la nouvelle adresse pour réparer le lien.

Conclusion

Vous l’avez compris, le référencement naturel technique est technique juste par le nom. Ce n’est pas très compliqué et ne nécessite aucune compétence indispensable, si ce n’est la patience. Ces 5 méthodes ne sont que des méthodes qu’on pourrait appeler de base, mais si elles sont correctement réalisées, elles seront normalement efficaces. N’oubliez pas que le référencement évolue sans cesse et que vous devez suivre ces mises à jour. C’est pourquoi, après savoir maîtriser ces techniques sur le bout des doigts, nous vous conseillons de vous ouvrir aux procédés plus difficiles.

REFERENCEMENT GOOGLE, Votre partenaire de référencement web !

Un projet digital, un référencement gratuit ou un désir de battre la concurrence ? Contactez-nous !

© 2010 - 2017 Copyright by Référencement google gratuit. | All rights reserved - Tous droits réservés.

HAUT UA-66142419-3