Référencement Google et méthode de netlinking, qu’est ce que c’est ?

Le netlinking vous permettra d’ajouter à votre site de la valeur dans le but d’améliorer votre référencement Google. Découvrez ici comment en plusieurs étapes.

Vous avez sûrement déjà remarqué à quel point le netlinking était important lors du référencement Google d’un site web. En revanche, vous n’êtes pas sûrs de bien savoir de quoi il s’agit. Ici vous découvrirez ce qu’est le linking en détail et la méthode détaillée pour un netlinking efficace. Ce petit guide de linking s’adresse à vous tous, que vous soyez débutants ou déjà initié, que votre soit déjà mis en ligne ou non…

En fait, le netlinking correspond, à l’ensemble des stratégie mises en place de liens pointant vers votre site web ou différentes pages de votre site. Ces liens peuvent être issus directement de votre propre site ou bien de pages complètement externes à votre activité. Cela va augmenter votre popularité et réputation qui font partie des critères off page et par la suite les robots vont améliorer votre ranking dans les pages de résultats de recherches.

1. Une nouvelle ère de netlinking

Depuis toujours le référencement évolue sans arrêt. Mais depuis la version Google Panda en 2011, plus rien n’est semblable aux premières méthodes de référencements. Les modifications se sont accentués dans l’idée de toujours améliorer le système de SEO. Toutes les techniques utilisées jusqu’en 2012 sont maintenant dépassées

Pour commencer; voici une brève chronologie du référencement :

  • 1995: AltaVista et Yahoo étaient les leaders sur le web. Google n’existait pas encore.
  • 1998: Google a été créé avec un algorithme révolutionnaire et des résultats bien plus adaptés.
  • Avril 2009: Google Venice, la première mise à jour importante de Google.
  • Février 2011: Google Panda, transformation majeure, les premiers sites ont été pénalisés.
  • Avril 2012: Google Panda, modifications pour les sites incluant de nombreux liens.
  • Depuis 2012: mises à jour de Google très régulière avec environ 500 modifications par an.

Le but de ces mises à jour a été de favoriser les sites web au contenu de qualité et attractif tout en proposant les résultats les plus adaptés aux requêtes des internautes. Google mettra donc en avant les sites avec le plus d’anchor text, ou des textes composés de liens. Il existe des outils pour connaître la répartition de votre texte, dont les liens.

Pour insérer vos liens vous pouvez tout d’abord utiliser le mot-clé de la page vers laquelle il renvoie. Les mots démonstratifs comme “ici”; “là”; ou encore “venez sur ce site”... sont utiles mais ne font pas très naturel et pourraient lasser l’internaute. Sinon vous pouvez tout simplement afficher l’URL de la page ou le titre avec le lien ou avec une flèche, un symbole qui renvoie vers cette page. Parfois, les méthodes naturelles sont les plus simples.

Lors de la conception de votr site web, et même des mises à jour, ne rassemblez surtout pas la totalité de vos liens sur la page d’accueil. Cela ne semblera pas naturel, mais en plus Google aura du mal à référencer l’ensemble de vos pages, ne pouvant pas comprendre l’objectif de cette page d’accueil. Le menu est fait pour ça, inutile de rédiger deux fois la même chose au même endroit.

Depuis les modifications de Google, l’intérêt n’est plus d’avoir une masse de lien inutile. Mais ceux-ci doivent être pertinents, adapté au contenu textuel présent sur votre page. Le moteur de recherche ne verra pas une page web comme vous et moi, il n’y aura aucune mise en forme. Le robot ne lit que le codage HTML, donc le texte et les liens.

En résumé, le mode de recherches de Google a beaucoup évolué ces dernières années pour principalement favoriser les sites au contenu textuel pertinent et la mise en place de netlinking adaptés à ce texte. Son évolution est loin d’être terminée. Il faut donc rester continuellement au courant des dernières modifications pour garder un référencement efficace grâce au netlinking entre autre.

2. Un lien au top!

Désormais, vous connaissez l’utilité du netlinking. Il faut maintenant savoir différencier un bon lien d’un mauvais lien. Eh oui, inclure des liens à son site web c’est bien, mais encore faut-il qu’ils fonctionnent. Evidemment, le but ultime du linking n’est pas de finir à la première place des résultats Google, même si c’est toujours bénéfique. Et pour cela vos liens doivent être de qualité.

Il existe des sites comme Majestic SEO ou OSE qui vous permettront de savoir combien de liens pointent votre page, que ces liens soient internes ou externes à votre site. Vous pourrez généralement avoir le détail.

Chacun de ces liens va contribuer à l’e-population de votre site, qui indirectement va améliorer votre ranking. C’est donc une des raisons pour laquelle il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité. Des liens ramenant à votre site qui sont tous issus de pages du même domaine ne vous donnera pas une réputation très objective. Les outils précédemment cités peuvent également vous fournir des détails sur ces secteurs.

Lorsque vous créez votre lien, sachez que tout emplacement n’est pas bon à prendre. En effet d’après des statistiques, les liens inclus dans la partie basse, dite footer ou les parties latérales ont beaucoup moins de visiteurs que les liens présents dans le corps de la page ou dans la partie head. En plus ils sont bien plus naturels donc Google les mets plus facilement en avant.

Par ailleurs le moteur de recherche proposera au lecteur des pages issus d’anciens sites web mais également de nouveaux, contrairement aux rumeurs. Un vieux site a eu beaucoup de temps pour élaborer un bon réseau de lien, donc son pouvoir est supérieur à celui d’un site récent. Cependant un site moderne qui propose beaucoup de mises à jour sera aussi favorisé par Google si les liens présentés y sont pertinents. De plus il arrive parfois que certains sites ne soient pas du tout authentiques au niveau de l’âge. En effet certains créent des sites et les mettent en ligne alors qu’ils n’y publient absolument aucun contenu pendant plusieurs années.

D’autre part, le contenu d’une page est importante également. Vous ne devez pas y mettre tout et n’importe quoi si vous publiez des liens. Le texte doit absolument être en rapport du lien sans quoi le moteur de recherche ne pourra déterminer le sujet du lien cité; et l’e-réputation ne sera pas représentative.

3. Création de lien

Votre lien doit être en rapport avec votre contenu, et donc avec vos mots-clés! Et ces mots-clés que vous avez déjà choisis doivent être efficaces et souvent recherchés; sinon il n’y a aucun intérêt. Là encore, on trouve désormais des outils comme SEMrush qui indiquent les mots-clés que vous pouvez utilisez. Ces expressions doivent être à la fois recherchés et peu concurrentielles pour ne pas tomber dans la masse. Tout est histoire de dosage.

Pour le contenu, élaborez d’abord un plan, listez toutes les idées dont vous voulez parler dans votre publication. Bien sûr n’oubliez pas d’user de vos mots-clés! Une fois le tout rédigé, vous avez créé la première partie de votre réputation.

N’oubliez pas d’espionner vos concurrents directs, ils peuvent avoir des idées intéressantes pour vous et vous saurez à quoi vous attendre. Il vous faut maintenant l’avis extérieur sur votre produit ou service. Vous pouvez établir des partenariats ou utiliser des sites spécialisés, des sondages...  Ces partenaires pourront plus tard insérer votre lien à leur propre site web.

Une fois ces étapes passées et le contenu écrit, il faut rendre visible votre page. Vous pouvez notamment la partager sur vos réseaux sociaux! Vous devez toucher le plus de personne possible, tout en restant dans votre cible. Les réseaux sociaux ont une forte puissance virale. Pour impacter beaucoup de vos followers, vous pouvez publier vos posts à des moments de la journée où vous êtes susceptibles d’obtenir beaucoup de partages. Par exemple, le dimanche matin ne sera pas un grand succès, en revanche une publication en semaine en début de soirée pourra être efficace. On trouve aussi de plus en plus de logiciels tels que StumbleUpon Paid Discovery qui font connaître vos contenus les plus récents si vous faites appel à eux.

4. Les backlinks

Comme nous vous l’avons dit plus haut, il ne suffit pas de créer du crosslinking uniquement entre vos propres pages. Il faut aussi des liens qui renvoient vers vous depuis d’autres sites, qu’ils soient concurrents, proposent des produits complémentaires, en partenariat avec vous… On parle de backlinks.

Les backlinks sont très importants puisqu’ils vont non seulement renforcer la puissance de votre site mais également votre e-réputation car le moteur de recherche va assimiler le lien au contenu de la page d’origine. Indirectement, tout cela va améliorer votre ranking.

De nombreuses applications listent des dizaines de sites par catégorie et vous permettent d’être plus visible. Il existe également des regroupements de sites selon le design, le logo de l’entreprise… Bref on trouve des tonnes de possibilités pour avoir un lien recensé dans un autre site et améliorer

5. Les liens .gouv

En France et partout dans le monde; il existe de nombreux suffixes au lien : .fr; .com; .net; .gouv; .edu; .gov; .mil; .int; .de… Et il a été décidé que 7 nouveaux suffixes allaient être mis en place dans très peu de temps!

Comme la majorité, vous devez pensez que ces terminaisons de lien n’ont aucune signification. Ce n’est pas le cas. Etudions maintenant les “.gouv” ou les “.edu”, pour les sites gouvernementaux ou liés aux études. Généralement ces sites sont très professionnels et sérieux, ils ont beaucoup d’influence. Pour votre site web, il serait très intéressant de créer un lien sur ce genre de site qui ramènera l’internaute sur votre page!

Pour ce faire, vous pouvez facilement laisser, par exemple, des commentaires sur les articles de ces blogs. Pensez à y insérer votre URL dans l’encart réservé. Si le commentaire est manuellement modéré ou s’il l’est naturellement, alors ça y est! Voilà un backlink supplémentaire qui renvoie vers votre site à partir d’un site repère.

Sinon vous pouvez flatter ces liens et par exemple créer votre top 10 des meilleurs sites du secteurs… Les sites pourront peut-être vous citer quelque part dans un article pour vous remercier. Pour les sites liés aux études, vous pouvez créer des offres spéciales pour les étudiants, comme des réductions, des concours… Si vous faites partie des alumni d’une école dont le lien finit par .edu; vous pouvez demander à ce qu’un lien de votre site web soit assimilé à votre nom dans la section alumni du site. Si vous possédez un petit commerce local, un restaurant tout près d’une école, demandez un partenariat : vous pouvez faire une réduction aux étudiants si vous apparaissez sur le site.

Il existe une multitude de façons d’apparaître directement ou indirectement sur de tels liens plus officiels, soyez créatifs et profitez-en!

6. Création de backlinks basés sur des relations

Cela paraît logique, grâce à vos relations, vous pouvez obtenir beaucoup de backlinks, et inversement!

Pour cela, commencez par identifier les influenceurs de ce site.  Là encore, vous pouvez quelque chose d’une certaine valeur. Pour eur offrir quelque chose qui leur plaira vous devez savoir qui ils sont, ce qu’ils aiment, ce qu’ils font, ce à quoi ils s’intéressent. Vous pouvez utilisez l’application Follerwonk ou Topsy qui sont tous deux des moteurs de recherches spécialisés.

Après avoir déterminé vos cibles, prenez votre mal en patience. Ne les contactez pas directement mais montrez ici et là sur Twitter par exemple, tout d’abord en les “followant” puis en répondant à leurs tweets, commentez directement les articles de leur blog… Un multitude de possibilités là encore. Après quelques jours voire quelques semaines, vous pouvez osez le contact direct par email. Votre but ici est de vous faire connaître. N’allez pas trop vite. Utilisez du vocabulaire adapté dans votre email.

S’il vous a répondu et que vous estimez que vous avez réussi cette mission; alors il est temps de leur demander un backlink. Attention, ne leur demandez pas ça directement! Vous devez premièrement être sûr qu’il accepte ce genre de partenariat. Proposez leur ensuite un produit ou service de qualité. Le but d’un blogger/influenceur est de proposer continuellement un meilleur contenu, et si vous ne pouvez répondre à ses attentes alors ce n’est même pas la peine de tenter.

Finalement si tout va bien jusqu’ici, vous pouvez tenter de demander le lien final. Bien sûr si vous le pouvez, gardez un oeil sur ce qu’il écrira à côté de ce lien car cela va influencer sur la réputation que Google et autres moteurs de recherches se feront de vous.

Sur le long-terme maintenez de bonnes relations avec ces influenceurs. Un partenariat de ce genre vous sera toujours utile. Cependant ne contactez pas tout le monde et n’importe qui. Certains voudront apparaître comme exclusif. De plus, vous risqueriez de vous perdre parmi toutes ces relations… ce qui n’est pas le but.

7. Exploration de liens morts

Comme l’étape précédente, explorez autour de vous. Repérez tous les liens déjà listés et inutilisés depuis des années. Pour cela, utilisez Domain Hunter Plus pour Google Chrome. Cet outil repérera pour vous ces liens sur des milliers de pages web. Et il vous fera surtout gagner énormément de temps! Une fois les liens trouvés, il faut contacter les propriétaires, utilisez si possible l’outil BuzzMarker. De manière générale plus un site est ancien plus il contient de liens “morts”. Organisez ensuite votre liste de manière cohérente puis analysez vos données.

BrokenLinkIndex est un autre outil qui vous renseignera sur chacun des liens que vous avez trouvés, notamment sur ses performances, ses fréquences… Ensuite, analysez la totalité des informations fournies. Lorsque vous contactez les webmasters des sites des liens morts pour tenter de les “récupérer”, personnalisez votre message. Il ne doit pas savoir que vous récupérez des dizaines de liens morts. Pour analyser le taux d’ouverture de vos emails, il existe un outil appelé Yesware qui vous donnera le pourcentage d’ouverture selon l’objet du mail. Utilisez-le; il peut être très pratique.

Dans la plupart des cas, vous offrirez un bon contenu à ces webmasters. Plus votre contenu sera proche de l’ancien, mieux ce sera pour vous pour “gagner” le lien. Une fois récupérée, vous gagnez forcément quelques backlinks.

8. Création de liens via Scrapebox

Sachez tout d’abord que Scrapebox est un indispensable au SEO. Il permet de rassembler tout un ensemble de liens et de les trier selon un tas de critères que vous avez définis. Ce logiciel est très pratique pour les professionnels.

L’interface est divisée en 4 parties à remplir selon les critères qu’on recherche. Une des catégories concerne le ranking des pages. Ainsi vous pouvez trouver le classement des pages selon leur position dans la page de résultats Google.  Ensuite; filtrez vos résultats. Evidemment, vous pourrez retrouver plusieurs fois des pages issues du même site web.  Scrapebox est un logiciel très complet qui liste absolument tous les sites, même ceux dont le seul but est de renvoyer vers d’autres sites. Cependant il n’est que très peu utilisé alors qu’il est très efficace pour vous montrer supérieur à votre concurrence. D’ailleurs, le slogan du logiciel est “le couteau suisse du SEO”.

De plus, grâce à Scrapebox vous pourrez trouver des sites web qui pourront faire de la publicité pour le votre. Utilisez les bons critèrespour trouver les sites qui acceptent les publicités, par exemple avec le mot-clé de recherche “guest blogger”; ou blogueur invité.

On trouve aussi sur Scrapebox une option sur les liens externes. Votre ranking étant déjà établi, l’application vous affichera le nombre de lien sortant depuis toutes les pages d’un site, bien que celui-ci soit sous la masse de dizaine de résultats dans Google.

De plus, le logiciel peut nous aider à trouver les sites atteints de malwares (logiciels virus). Cela concerne principalement les sites laissés à l’abandon pendant plusieurs mois par les propriétaires. Si vous les aidez à régler ce problème, les webmasters du site pourront vous remercier avec un lien.

Si vous avez besoin de référencement local, vous savez probablement que la citation de localisation est indispensable. Cependant il est possible que les machines se mélangent parmi toute votre concurrence locale étant donné que les informations concernant les localisations ne sont pas toutes issues de backlinks, ainsi votre référencement local est inefficace. Là encore, Scrapebox a la solution! Par exemple, faites votre recherche sur Google puis parmi les meilleurs résultats, récupérez l’adresse de votre cible. Copiez celle-ci en tant que mot-clé dans Scrapebox. Si vous ajoutez le “-site” à votre mot-clé, vous ne verrez aucune des pages du site web que vous venez de consulter.

Enfin Scrapebox est utilisé pour les commentaires. Bien qu’il soit très inutile aux fonctions de commentaires automatiques, il peut vous aider à trouver rapidement ceux en lien avec vos recherches. En effet, vous trouverez les commentaires par exemple liés à votre site web et vous pourrez les supprimer facilement, sans avoir à aller rechercher sur tous les sites.

9. Ajouter des liens issus des images

Que ce soit des posts de blogueurs, des articles ou des communiqués de presse, tous utilisent des mots pour créer des liens. Or le lien via une image a un pouvoir considérable dans le référencement naturel, que ce soit par des infographies, des icônes ou des logos.

Nous allons tout d’abord aborder les infographies. Elles sont de plus en plus utilisées aujourd’hui et très appréciables à lire.  D’ailleurs les petites entreprises ont systématiquement recours au marketing infographique pour son pouvoir non négligeable. Bien que payer un designer sera sûrement le moyen le plus efficace pour une infographie digne de ce nom; voici quelques conseils pouvant vous servir.

  • Premièrement, trouvez ce qui se fait déjà. Il est très difficile, mais indispensable, de trouver un sujet innovant, qui n’a pas été repris des dizaines de fois. Même si votre thème a sûrement été abordé, il existe toujours de nouvelles manières de l’aborder. Pour cela, chercher dans Google des infographies liées à votre sujet. Peu importe votre sujet, vous trouverez toujours des résultats inspirants et pertinents. Vous pouvez également utiliser Visual.ly qui est le plus grand moteur de recherches du web pour infographies. On utilise désormais de plus en plus Pinterest qui est une réelle mine d’or pour cela.
  • Puis trouvez un bon sujet pertinent et attirant. Après avoir vu ce qui était à faire, trouver votre propre idée. Sur Visual.ly vous pouvez organiser vos résultats par intérêt, par vues ou par “likes”. Vous saurez ainsi quel type d’infographie est populaire ou ce qui est susceptible d’être efficace dans votre secteur et ce qui correspond le mieux. D’ailleurs l’application Topsy pourra vous aider à évaluer la popularité d’une infographie notamment grâce aux mots-clés utilisés. Après cela, vous aurez normalement un type d’infographie précis qui correspond à votre secteur et qui n’aura jamais été abordé. Pour connaître plus ou moins l’effet de votrefuture infographie sur vos lecteurs, le mieux est de faire la recherche par vous-même sur Google “votre titre + infographie”. Vous obtiendrez donc une certaine estimation.
  • Il faut maintenant rassembler toutes vos données. La plupart des gens rassemblent des informations de plusieurs sites plus ou moins formel mais ce n’est pas la bonne manière de procéder pour une infographie efficace. En effet, votre but est d’obtenir une infographie nouvelle et originale, qui pourra se retrouver plus tard sur ces sites. Ce n’est donc pas en reprenant leurs données que cela sera possible. Cependant, vous pouvez flatter ces sites en les citant en tant que référence. Comme toute les publications sur votre site web, vous devez avoir un contenu de qualité et assez conséquent pour faciliter la procédure des robots de Google. L’idéal est d’obtenir au moins 25 mots-clés ou expressions; puis citez vos références à la fin.
  • Après le fond, intéressez vous à la forme: vous devez avoir un design pertinent et attractif. Si vous désirez un travail professionnel, vous voudrez certainement engager un graphiste. Un très bon design fera ressortir votre infographie parmi toutes les autres. En revanche, si vous voulez le faire par vous-même, vous pouvez utiliser l’outil infogr.am. Il vous faut vous créer un compte gratuitement. Choisissez ensuite un modèle qui vous plaît mais qui surtout correspond à votre activité et votre sujet. Les étapes sont très bien expliquées. Une fois votre infographie terminée, il vous faudra en faire la communication.
  • Pour assurer la promotion de votre infographie; il vous faudra un code adapté. Un code intégré à votre infographie va augmenter le nombre de backlinks que vous obtiendrez de votre campagne de marketing infographique. En effet dès que quelqu’un utilisera votre code sur son site, il copiera obligatoirement votre infographie accompagnée d’un lien vers votre site. Pour ce code, vous devez taper sous votre infographie :

<textarea rows="5" cols="70" onClick=select() >

<a href="(URL Of The Image File">

<img alt="" src="URL Of The Image File" />

</a>

<a href="(Destination URL #1">Anchor Text #1</a> by

<a href="(Destination URL#2">Anchor Text #2</a>

</textarea>

Ce code intégré rendra votre infographie facile à partager et vous permettra de choisir la page de lien et le texte d'ancrage que les gens utilisent lors du partage de votre travail.

  • Pour faire circuler votre travail, vous pouvez la soumettre à des répertoires infographiques spécialisés et gratuits. Beaucoup de webmasters utilisent ces sites notamment car ils sont simples d’utilisation. Il y a par exemple OnlyInfographic.com ou visual.ly, coolinfographics.com, infographicjournal.com… Sinon vous pouvez assez facilement utiliser les réseaux sociaux.  Vous pouvez prendre contact avec toutes les sites qui vous ont inspiré ou influencé pour cette infographie. Là encore, vous cherchez une forme de remerciement donc votre but est que votre contact publie votre travail sur son site. Enfin il existe un site nommé Reddit qui est très utile pour le marketing digital. Il vous permet de stimuler le nombre de partages et de liens de votre infographie, et donc de votre site.

Nous allons désormais nous intéresser aux images en tout genre. En effet, les infographies ne sont pas le seul moyen d’obtenir des liens via une image. Les répertoires de photos sont de réelles mines d’or pour les backlinks. Et contrairement à Pinterest ou Flikr, entre autre, ces répertoires permettent de joindre les liens du site aux images; et ce peu importe si nous utilisions des icônes, des logos...

  • Comme pour les infographies, la première étape est le choix du sujet. Pour éviter les spams, tous ces répertoires sont attentivement surveillés, notamment pour les droits d’auteurs. Il peut donc parfois être compliqué d’avoir son travail dans un tel répertoire. Cependant, cela ne concerne généralement que les images les moins recherchées.
  • La deuxième étape est la création de votre image. Il est très conseillé de demander cela un designer professionnel. Au contraire si votre budget ne vous le permet pas, il existe un fabricant gratuit Coverticon. Ainsi vous pourrez convertir une image en icône si vous en êtes l’auteur original. Après avoir téléchargé l’image désirée, choisissez une taille puis enregistrer votre nouvel icône.
  • Vient maintenant l’étape du partage. Vous devez maintenant partager vos icônes prêtes sur votre site web. En fonction de votre support, cliquez sur “ajouter un média” puis téléchargez le dossier depuis votre ordinateur.
  • La dernière étape consiste en la soumission aux répertoires d’images. Vous pouvez notamment utiliser iconfinder.com qui vous servira d’exemple. Vous devez remplir quelques informations nécessaires à la mise en ligne de votre travail puis sélectionner une licence, si par exemple vous voulez rendre l’usage gratuit à condition que l’utilisateur renvoie un lien vers votre site web. Voici quelques liens qui pourront vous servir :
Pour clipart Pour photos Pour icônes
http://www.clker.com

http://www.123rf.com

http://www.dreamstime.com

http://www.clipartmojo.com

http://openclipart.org

http://www.crestock.comhttp://www.corbisimages.com

http://fotolia.com

http://www.bigstockphoto.com

http://www.istockphoto.com

http://www.iconfinder.com

http://www.iconarchive.com

http://iconeasy.com

http://juicyicons.com

http://freeiconsweb.com

Pour terminer cette étape 9, nous allons aborder la recherche d’images inverse. Il arrive souvent que des webmasters apprécient votre travail d’image, d’infographie, de diagramme… jusqu’au point de vouloir le publier sur le site. C’est très fréquent que des images soit reprises sans y joindre l’auteur. Il vous faut donc lui demander d’ajouter un backlink ou votre nom.

  • Une telle requête va se faire en plusieurs étapes. La première bien sûr est la recherche de l’URL de votre infographie depuis votre site. Vous pouvez utiliser la fonctionnalité “copier l’emplacement de l’image”.
  • Puis faites la recherche sur Google image. Cliquez sur le petit appareil photo pour la recherche par image puis copiez l’URL de votre image depuis votre site. Google affichera tous les sites avec cette image.
  • Puis cliquez sur chacun des liens pour vérifier que tous les sites ont inclus des backlinks vers votre site web.
  • Enfin, prenez contact avec le propriétaire du site qui ne vous a pas cité et demandez lui un lien tout en les remerciant d’avoir réutilisé votre travail.
  • 10. Publication de posts d’invité (ou guest)

    Si vous travaillez beaucoup avec du trafic ciblé et des backlinks, les posts publiés par des auteurs extérieurs au site web pourraient fortement vous intéresser.

    Il vous faudra tout d’abord trouver vos futurs collaborateurs. En effet, il vous est inutile de commencer la rédaction si vous n’avez nulle part où poster votre article. Concentrez vous en premier lieu sur des sites où il est fréquent de trouver ce genre de post. Restez organisé et gardez en tête vos objectifs pendant la démarche.  Une feuille de calcul Excel peut être un excellent outil pour vous aider à trier vos recherches, selon le type de sites, les sujets abordés, les audiences… Lors de vos recherches, vous pouvez ajouter au mot-clé le mot “invité” ou “écrivez pour nous”. Ce genre d’expression signifie que quelqu’un d’autre que le propriétaire du site peut publier. Pour des résultats d’actualité, favorisez les résultats datant du dernier mois au plus.

    Le réseau social Google + est très intéressant pour ce genre de recherche alors qu’il n’est que très peu exploité. Vous pouvez aussi utiliser Twitter et parmi les résultats vous obtiendrez un ensemble de site comprenant des messages ou publications de “guests”.

    La deuxième étape consistera en la recherche en profondeur. Vous avez maintenant une liste assez conséquente de sites qui acceptent les posts d’invités. En revanche, il ne sera pas intéressant pour vous de publier sur n’importe quel site. Pensez à privilégier la qualité plutôt que la quantité. Soyez donc attentif à l’audience et la pertinence du site. Similarweb.com pourra vous donner des indications quant au site qui vous accueillera, selon le secteur. Il vous donnera des indices sur la popularité entre autre.  Utilisez les commentaires sur le blog.  Ils agiront comme renseignements très intéressants notamment sur le trafic. Il n’y a aucun minimum de commentaire requis sur un article. En revanche s’il y en a 0 ou 1 tout au plus, posez vous des questions! Analysez les réseaux sociaux. En fonction des interactions avec les prospects, vous saurez à quoi vous attendre. De plus, ils permettent généralement d’augmenter le trafic sur le site et de donner plus de valeur aux backlinks. Enfin, parmi les réseaux sociaux, Twitter est un indicateur indispensable.  Vous pourrez entre autre analyser les “followers”, les influenceurs…

    Vient enfin l’étape de l’écriture du post. Une fois le collaborateur trouvé, vous pouvez personnaliser votre article pour qu’il soit spécifique à ce site et corresponde aux attentes des lecteurs.  Pour savoir ce qui leur plaît le plus, vous pouvez regarder l’outil de publications populaires qu’on peut trouver dans les barres latérales des blogs ou les pages du sites qui ont obtenu le plus de backlinks. Sachez que le nombre de lien n’est pas toujours proportionnel au goûts des lecteurs du site! Avant d’écrire entièrement l’article, vous pouvez envoyer un mail au propriétaire du site avec des exemples de vos travaux, de vos sujets d’écritures… Donnez lui envie de vous publier. L’écriture en elle-même n’est pas censée vous prendre énormément de temps, vous avez déjà tous mis en place, il ne vous reste qu’à trouver les mots et le vocabulaire pertinent. Les posts les mieux accueillis par ceux qui vous vont publier sont généralement les études de cas, les listes de conseils ou  les méthodes. Votre titre doit être attractif, vous pouvez vous inspirer des meilleurs résultats dans Google qui abordent le même sujet. Mais gardez votre originalité! Faites de même pour les sous-titres et sous-parties. Ecrivez le contenu en gardant en tête les objectifs finaux.

    Finalement, il existe des sites de listes qui vont afficher les meilleurs résultats en incluant toujours des backlinks vers les sites des auteurs. Vous pouvez sans problème soumettre votre article ou votre site à ces listes ou carrément écrire votre propre liste à diffuser.

    • Vous trouverez les listes issues de ces sites avec le mot-clé que vous recherchez et en y ajoutant par exemple “top 10”.
    • Soyez attentif aux lignes directrices des listes. Cela pourra avoir des conséquences sur la publication.
    • Enfin, écrivez bien une liste adaptée à votre secteur d’activité.

    11. Evolution du ranking

    Bien entendu, le ranking d’un site n’est plus aussi important qu’il l’a été bien qu’il reste utile.

    Il est intéressant de comprendre comment évolue le ranking. Plus il y a de page sur un site, plus les robots vont voir apparaître l’URL de ce site.  Les circuits de classement sont très adaptables. D’ailleurs, certains liens inutilisés ne sont même plus indexés dans Google. On parle alors de pages orphelines car ils n’ont aucun backlinks ou maillage interne. La création de liens, qu’ils soient internes ou externes améliorera dans tous les cas votre classement Google.

    Nous allons diviser cette partie en 8 étapes pour vous permettre de comprendre le fonctionnement du ranking grâce à différentes astuces:

    1. Tout d’abord vérifiez le tag “Nofollow” dans votre codage partie méta. Si on trouve ce tag, le moteur de recherche n’ira pas lire votre contenu. Vous pouvez télécharger Mozbar, qui est un outil qui vous aidera à déterminer l’éventuel ranking.
    2. Trouvez des sites au bon ranking. Cela peut vous prendre beaucoup de temps donc concentrez-vous sur ceux au potentiel élevé. Analysez ces sites : défauts, qualités, mode de fonctionnement...
    3. L’utilisation des likes vous donnera un certain pouvoir dans le milieu du ranking. Par exemple vous pouvez “liker” de nombreuses pages au ranking élevé, et indirectement cela vous liera à ces pages.
    4. L’utilisation de commentaires est aussi intéressante pour améliorer votre ranking. En publiant des commentaire incluant votre URL sur des sites populaires, vous vous rendez un grand service! Attention à ce que votre commentaire soit modéré soit automatiquement soit manuellement. Sinon votre travail n’aura servi à rien. Répétez le plus de fois possible.
    5. “Followez” des personnes! Vous augmenterez l’ensemble de liens qui renvoient vers votre profil, les backlinks. Suivez autant de personne que possible,  chaque nouvelle personne vous obtenez un nouveau backlink.
    6. Mettez à jour votre contenu: plus votre contenu est récent et modifié régulièrement, plus le moteur de recherche ira l’analyser. En plus, les lecteurs auront un réel plaisir à vous suivre sachant que vous postez au fil de l’actualité.
    7. L’interaction avec vos lecteurs fera évoluer votre ranking. Vous pouvez également utiliser les sondages. Faites-les participer! Vous pourrez alors obtenir un line dofollow, qui, contrairement au nofollow, encouragera le moteur de recherches à vous lire.
    8. Utilisez OSE pour trouver des pages à fort pouvoir. Vous connaissez maintenant les conseils à appliquer pour un bon ranking. Open Site Explorer (OSE) va vous permettre de savoir quelle page parmi votre site a le meilleur ranking. Selon les critères, adoptez la même méthodologie sur chacune des pages.

    12. Quelques stratégies bonus

    Voilà la douzième et dernière étape de notre guide de netlinking. Les conseils que nous allons vous donner dans cette partie ne sont pas à utiliser par n’importe qui ni pour n’importe quel site.

    Pour un bon référencement lié au netlinking, vous pouvez créer un réseau autour de blogs. Votre maillage interne et votre crosslinking autour de ces blogs vous donnera normalement un certain pouvoir dans les pages de recherches.  Vous n’aurez pas besoin de collaborer avec d’autres sites ou d’autres personnes puisque tout sera en “interne” entre vos différents sites. Pour ce faire:

    • Pour cela, trouvez des liens ou des sites inutilisés depuis longtemps, l’idéal c’est qu’ils comportent beaucoup de liens et de backlinks pour recréer facilement un réseau efficace en très peu de temps. Il existe des logiciels spéciaux comme  Xenu Link Sleuthqui vous donnent rapidement les liens abandonnés.
    • Après vos recherches, listez tous les domaines disponibles. Utilisez https://www.namecheap.com/ pour savoir s’ils sont toujours disponibles. Il est probable que beaucoup d’entre eux soient déjà réutilisés.
    • Mettez en forme votre réseau de blogs. Chaque site doit avoir une adresse IP distincte ainsi que des thèmes différents pour éviter les soupçons de Google. Vous pouvez vous aider avec Excel pour vous organiser. Votre contenu doit être unique.

    Vous pouvez également construire une structure de lien, une hiérarchie avec des liens à plusieurs niveaux. En plus cette structure sera moins utilisée que d’autres et donc sera plus facilement mise en avant.

    • Créer des articles. Pour indexer votre hiérarchie de lien, chaque article doit être lié selon un ordre logique. Le logiciel The Best Spinner vous aidera à structurer les liens. Utilisez des synonymes.
    • Publiez du contenu légal. De plus, Google mettra en avant les pages web répondant au normes web 2.0, actifs et légitimes.
    • Enfin vous pouvez publier des posts sur les réseaux sociaux concernant vos articles de niveau 1, qui redirigeront ensuite le lecteur vers les liens de niveaux inférieurs. Cette présence sur réseaux sociaux va améliorer votre puissance et améliorer votre référencement grâce au netlinking.

    VOUS SOUHAITEZ ALLEZ PLUS LOIN OU VISEZ PLUS HAUT PLUS VITE ?

    Nous pouvons vous accompagner pour mettre en place une stratégie de référencement rentable pour votre site internet.

    REFERENCEMENT GOOGLE, Votre partenaire de référencement web !

    Un projet digital, un référencement gratuit ou un désir de battre la concurrence ? Contactez-nous !

    © 2010 - 2019 Copyright by Référencement google gratuit | C.G.V. Mentions légales |All rights reserved - Tous droits réservés.

    HAUT UA-66142419-3